Rendez-vous aussi sur :

art nOmad : la page Facebook // le compte Twitter // la page Google + // la chaîne YouTube
art nOmad se manifeste ! :
le blog du livre papier
// la page Facebook du projet éditorial tOtal
une oeuvre près de chez toi : le blog du nouveau dispositif d'intervention art nOmad // la page Facebook du dispositif // le compte Twitter du dispositif
art nOmad en incitations à commettre de l'art : Tumblr(1)
1re Biennale art nOmad : le blog d'une 1re biennale en camion // la page Facebook de la 1re Biennale art nOmad // le blog des contributions artistiques à la 1re Biennale art nOmad
le blog de l'oeuvre participative "accroche-cOeurs" conçue et installée en 2016 à Anglet, dans le cadre de la résidence art nOmad à la Littorale #6 - Biennale internationale d'art contemporain (organisation : Ville d'Anglet, commissariat : Paul Ardenne)

22.12.11

c'était

du 15 novembre au 15 décembre derniers, les petites veillées vidéo à la maison, 3ème !

Dans nos valises-à-surprises, défaites le temps de 4 soirées-repas aux domiciles de 4 courageux hôtes (mais aussi pour le Secours Populaire de Limoges, le Collège de Saint-Sulpice-les-Feuilles et les enfants des ateliers hors temps scolaires de Bessines et d’Arnac-la-Poste), il y avait pour cette prometteuse édition 2 œuvres issues de la collection du F.R.A.C. Limousin:

- Sans Titre de Wojciech Gilewicz (3min04s, 2004)
- Les Tapis animés de Michel Aubry (26min25s, 2000)

Comme les années précédentes, émotions, franches discussions, riches débats, verres entrechoqués et assiettes débordantes ont rythmé ces moments pour nous tant attendus et, il faut bien l’avouer, légèrement angoissants! Car bousculer le salon de particuliers en leur projetant un film d’animation de 26 minutes rappelant volontairement l’esthétique des premiers jeux vidéos avec incrustation d’images et de bruits de guerre, c’était peut-être risquer quelques grimaces et soupirs!

Sauf que la richesse, l’efficacité et l’intelligence d’une telle œuvre (celle de Michel Aubry, donc) auront bien vite balayé nos craintes et largement convaincu les spectateurs... Tout comme la démarche du jeune Wojciech Gilewicz qui, par sa maîtrise technique et surtout par l’universalité de son propos, en aura bluffé/piégé plus d’un!
Si ces deux vidéos n’avaient en apparence rien à voir l’une avec l’autre (mais, on l’aura d’autant plus compris ici : les apparences sont souvent trompeuses!), elles ont pourtant sérieusement et vivement dialogué ! Voici donc — sortis de la bouche de ceux qui les ont vus — quelques mots qui ont fait déclics et connexions:

... / aller-retour / déplacement / rythme / répétition / geste / banal-exceptionnel / détail / trompe-l’œil / image / imagination / récit / histoire / technique / figuration-abstraction / montrer / regarder / apprendre / découvrir / surprendre / réalité-fiction / vrai-faux / identique / transformation / altération / espace : intérieur-extérieur, cadre-hors cadre / superposition / accumulation / envahissement-retrait / contexte / collecte /utilisation / réappropriation / changement / évolution / manipulation / jeu / ...

Un grand merci au F.R.A.C. et à tous ceux qui nous ont si chaleureusement reçus et fait confiance (les hôtes, leurs invités, les membres du Secours Populaire, les collégiens et les enfants) !



28.9.11

attention : du 08 au 29 octobre, résidence embarquée de Julien Cadoret !

Identité, Julien Cadoret.
photographie numérique,
Salon International de l'Agriculture, Paris, 2011.
















 
L’équipe a le plaisir de vous faire découvrir la « résidence embarquée » de Julien Cadoret — artiste performer, co-corganisateur d’Excentricités. Traitant essentiellement de la question de la couleur, son travail prendra différentes formes dans le ventre du véhicule art nOmad. Seront diffusées sa série sur les Barbershop de la ville de Maebashi (conçue lors d’une récente résidence au Japon) ainsi qu’une sélection de ses performances (dont une a été réalisée au Salon International de l’Agriculture à Paris). 
Différents lieux vont accueillir cette exposition itinérante (Limoges, Le Dorat, Felletin), mais d’ores et déjà plusieurs rendez-vous — ouverts à tous — sont à retenir :
- le 8 octobre à 18h au siège de l’association art nOmad pour un « visio-vernissage » accompagné d'une performance de l’artiste (en direct de Franche-Comté)
- le 15 octobre de 10h30 à 12h30 à Bessines-sur-Gartempe, sur le parking du Centre de Loisirs (rue Jacques Prévert – Cité Sagnat)
- le 18 et le 20 octobre de 17h à 18h à Limoges, sur le parking de l'ENSA (Ecole nationale supérieure d'art de Limoges) 
- le 18 octobre de 9h à 12h au Dorat, sur le parking devant la Collégiale
- le 22 octobre de 10h à 12h à Arnac-la-Poste (devant la Mairie) et de 14h30 à 17h à St Maixant
- le 24 octobre de 12h à 14h à Limoges, sur le parking de la Région Limousin
Pour tout renseignement complémentaire, n’hésitez pas à consulter le site de l'artiste (http://juliencadoret.com) ou à nous contacter.

30.8.11

demandez le programme !
















aux Nuits de Nacre à Tulle du 15 au 18 septembre 2011 - Place Astor Piazzolla

jeudi 15 de 16h à 22h
vendredi 16 de 10h à 12h/14h à 16h (publics scolaires) - de 16h à 23h 
samedi 17 de 10h à 12h et de 15h à minuit
dimanche 18 de 11h à 16h

Jouer à créer le Cinquième élément 
C’est la 5ème année que nous avons le plaisir et l’honneur de nous installer au sein de ce festival, les oreilles en cœur et le nez dans les étoiles. Cette fois, nous déploierons nos ateliers d’arts plastiques en écho avec la thématique du Cinquième élément. Pour cela, 4 plasticiens aux langages différents se réuniront dans ce contexte très particulier, pour préparer un espace en perpétuel mouvement — propice aux échanges (humains et artistiques) et à la création — et dont voici, pour le public, les 5 aires de jeux et d’expérimentations :

1 - Atelier élément terre (facile mais efficace)
Au pied de Cathédrale, le décor est planté. Des pains de terre fraîche vous attendent pour prendre forme sous vos doigts. Comme toujours dans ce précieux périmètre, tout devient possible : les grands sommets font place nette aux déserts alanguis ou à des contrées encore jamais imaginées. C’est le pays-paysage où l’accordéon et ses compères sont rois, où chacun peut s’inventer une 5ème dimension. Des moments destinés aux fidèles adeptes du modelage ou aux curieux-tout-court... en tout cas, ce sera la détente assurée !

2 - Atelier eau ...de-là de tous principes (de réalité)
C’est en fermant les yeux et en se remémorant les chants des marins, en laissant résonner les airs envolés des guinguettes, que vous verrez peut-être apparaître la flott’accordéone. Une flotte très spéciale, inventée de toutes pièces pour parader devant la fontaine le temps de ces incomparables Nuits de Nacre. L’élément eau révèlera alors couleurs et matières en prenant la forme de bateaux ou de poissons d’un cinquième type ! Les fans du pliage n’auront qu’à nous rejoindre sur les lieux-mêmes, mais comme chez nous la triche est permise, colle et ruban adhésif seront au rendez-vous !

3 - Atelier courant d’Air (quand l’accordéon souffle !)
Comment pourrait-on se déplacer sans son vent’accordéon, curieux petit spécimen, genre hybride, parfois doté de plumes, de bambous et même de dorures ? Car saviez-vous que lorsque l’accordéon chauffe trop, il se métamorphose fièrement en éventail ? Très pratique pour se rafraichir et reprendre son souffle entre deux airs lors de ces bal-musettes enflammés, c’est un accessoire incontournable dont il faut absolument vous  parer pour rester dans l’air du temps. À réaliser sur place et à embarquer illico !

4 - Atelier 1… 2… 3… prêts... feu...  (partez !)
Connaissez-vous le doux crissement du charbon de bois lorsqu’il se consume graphiquement sur les grains d’un papier ordinaire ? Se tromper, copier, surcharger, tout est permis car la gomme peut à tout moment sortir d’une de nos poches pour révéler — par soustraction — de tous petits secrets ou d’énormes fantaisies. Tout d’un coup la rature se fait belle et le gris change de mine… Et bien entendu, pour exposer à un moment donné vos expérimentations, vous retrouverez le mur accordéon, qui sera fidèle — une fois de plus — à son poste !

Le 5ème plus
Ne soyez pas trop surpris si vous remarquez quelque chose de changé dans notre appareillage, car pour l’occasion nous grefferons, sur le toit du véhicule art nOmad, une serre (un peu particulière) dans laquelle poussera chaque jour notre Cinquième élément. Se nourrissant exclusivement de l’énergie des Lieux, nous vous invitons à venir découvrir et à participer à cette nouvelle aventure en quête de sens !

Les artistes de l’équipe art nOmad 
Si vous n'avez pas fait escale à Paris en février dernier au Salon International de l'Agriculture, vous pourrez faire connaissance ici avec Julien Cadoret — plasticien d’Auxon Dessous (25)  — qui sera notre éclaireur particulier et Nicolas Savoye — grand bidouilleur de Saint Vidal (43) — qui vous accompagnera dans vos inventions. Vous retrouverez également Aurélie Verlhac — plasticienne de Limoges (87) — et Clorinde Coranotto — toujours plasticienne-entremétologue à Arnac-la-Poste (87) — qui chercheront à nouveau à vous enchanter ! 

22.7.11

le grand bazar n°2

clins d'œil à quelques ateliers menés en 2011 à Bessines // à Limoges // à La Souterraine // à Guéret // à Le Dorat // à Lathus-Saint-Rémy... au centre culturel // au musée // en maison de retraite // au lycée // en centre de plein air... avec des enfants // des adolescents // des adultes // des personnes âgées // des personnes handicapées...

31.5.11

23.5.11

Piquetages et trouaisons à Panazol

Dans le cadre de la 3ème édition des Éphémères - festival du Land Art, à l'invitation de la Mairie de Panazol et en partenariat avec l'Artothèque du Limousin (y exposant une sélection d'œuvres photographiques issues de sa collection), art nOmad a planté son périmètre d'intervention artistique au Parc de la Beausserie, dans lequel petits et grands sont conviés depuis début mai à venir participer à la création d'une œuvre collective, évolutive et éphémère. Rejoignez-nous à votre tour dimanche 29 mai de 10h à 12h et de 15h à 18h, pour une grande et belle journée de clôture de la manifestation !

16.5.11

demandez le programme !

Voici les nouvelles fraiches du nouveau Guide art contemporain en Limousin #25, pour connaître toute la programmation de mai à août 2011 des structures membres du Réseau 5.25.


1.5.11

un premier mai radieux à la Foire des Grands-Chézeaux

Au cœur d'un petit îlot, protégés par une flopée de voitures flambantes neuves et de paniers à vendre, face aux fiers chevaux de trait et parmi les plantes vivaces, nous avons vu pousser sous nos yeux, des myriades de fleurs épatantes et dignes des plus grands créateurs... Une performance haute en couleur et un pique-nique presque parfait!

22.4.11

à suivre...

L'Artothèque du Limousin est au Musée d'Art et d'Archéologie de Guéret et nous la rejoindrons à partir du samedi 4 juin — Kits-formes-fantômes sous les bras — pour y déployer différents ateliers en résonance avec le lieu et les œuvres présentées (voir programme ci-dessous).





c'était

à Saint-Maurice-de-Lignon (en Haute-Loire), une formation pour animateurs et directeurs de centres de loisirs intitulée Petits trucs de plasticiens pour apprivoiser l'espace.


25.3.11

quelques extraits de notre Livre d'Or - au Salon International de l'Agriculture

Les extra-vagants d’art nOmad //À l’avenir de l’inattendu // Rayon de soleil de créativité // chaleureux // accueil sympathique // expérience très sympa à vivre // une initiative qui donne envie de créer // ambiance colorée et sympathique // Lisibilité // place du village autour du camion magasin // Du bon saucisson, du bon jambon sur un camion – que demande le peuple ? // alors merci de nous prouver que les agriculteurs ne sont pas incultes // Simple, efficace, ludique... et joyeux // Merci de donner de telle sorte...    MERCI pour mon fils // pour vos sourires // Excellente pédagogie // Extraordinaire... // Très fort... // Génial // Super // J’adOOOre // Belle leçon de recyclage // Merci Pour cette tranche de bonne humeur // la découverte de la face cachée du Limousin // Merci pour ces quelques instants hors de notre planète // Créativité, inventivité, bonne humeur... Du véritable art contemporain... ou plutôt de l’art véritable // Deux haut-viennois à Paris un peu perdus dans la foule mais très content de se voir au diaporama au Salon // L’innovation est la continuité de ce que nous sommes // Superbe... // enfin le retour des véritables inventions // Continuez ainsi les artsnomades on a besoin de vous pour donner de l’humanité dans nos campagnes // Chapeau... // animation géniale // Le meilleur stand // A votre stand, je récupère un peu... d’énergie OUF pour la planète // une équipe pleine de dynamique // À la vie ! À l’art vivant et itinérant // pour dérouiller votre créativité // Merci pour cette initiative digne de notre Région. Innovation, Nouveauté, Humour sont les mamelles de notre art contemporain // etc.

la presse en parle : extraits - au Salon International de l'Agriculture

Ces merveilleux fous volants // Art nOmad crée des évènements artistiques permanents et décalés très appréciées // Inventifs et un peu fêlés Art nOmad assure une belle animation sur le thème de l’art et de la gastronomie Limousine // Ils défendent une autre image du Limousin // ils font souffler un vent de folie sur le Salon // Des animations plus loufoques et surprenantes les unes que les autres // C’est l’esprit du Surréalisme et de Dada qui les inspirent // Ces happening bon enfant et décalés // Venus des écoles d’art de Paris, Limoges, Besançon, cette Brigade de chefs d’un genre inédit interpelle le public // Des ateliers pour le moins originaux // Ils confectionnent dans la bonne humeur et la créativité // La joyeuse équipe a fait sensation en déambulant dans les allées avec leur limousine en carton, ornée de cornes dorées // Des performances comme ça, interactives et déjantées mettant en vedette la Région Limousin, Art nOmad en a plein sa cuisine // Le Salon en redemande // Art nOmad toujours surprenant // des spécimens de toutes natures, y compris les plus inattendus // La bande d’Art Nomad, qui a mis toute la semaine une joyeuse cohue dans le pavillon des Régions de France // Ce sont d’étranges variations sur la gastronomie limousine qui ont estomaqué et ravi la foule et les exposants // Pour aller semer une surréaliste — et néanmoins gastronomique — animation artistique et festive //  À participer à ces happenings-dégustations // A particulièrement épaté sont public avec deux animations plutôt gonflées // Une bande de saltimbanques insolites // Événements imprévus et joyeux // Intervention-commando, pacifique et festive // Opération d'ampleur // Dans l'improvisation qui est pour l'équipe le charme fort de l'initiative // etc.

21.3.11

ailleurs...

et oui, samedi 26 février, au Salon International de l'Agriculture, nous sommes quand même allés voir ailleurs

la course à l'escargomobile - au Salon International de l'Agriculture

La course à l’escargomobile s'est déroulée en nocturne le vendredi 25 jusqu’à 23h00 et le dimanche 27 après-midi. Cet événement « unique au monde » (qui a mis le feu au Salon), avec ses paris en ligne et ses tonnes de « faux-départs », a montré une fois de plus une équipe soudée comprenant aussi bien des soigneurs et des masseurs d’escargots de compétition, qu’un super-zappa-commentateur-de-génie ou encore un batteur hors-pair avec ses cœurs dévoués. Avec en toile de fond le diaporama des Limousins, notre joyeuse bande a  assuré plusieurs heures d’affilée un petit concert improvisé en batterie, au cul du camion. De très nombreux volontaires (de tous âges) se sont bousculés pour s’inscrire et participer à cette course effrénée.









la descente en limousine - au Salon International de l'Agriculture

Le lundi 21 février entre 11h et 12h30, la descente en Limousine a fait un véritable carton. Partant du Hall 7.2 en prenant allègrement les escalators et le tapis roulant, le convoi s’est rendu au Hall 1 (avec une pause au point presse), pour rendre visite à nos belles limousines et embarquer à son bord un de nos Agriculteurs fétiches. Jouant sur les mots, cette performance improvisée a permis au Limousin de se rendre encore plus visible en créant un évènement inattendu sous forme de déambulation gonflée et sauvage. Lors de notre avancée dans la foule, bien des personnes ont interpelé les conducteurs de cette limousine — trottinant avec fière allure — en leur posant toutes sortes de questions. La plupart d’entre-deux ont été ravis et amusés de saisir ce jeu de mots, en soulignant qu’en Limousin, on ne manque ni d’humour, ni d’idées !

17.2.11

art nOmad à Paris, J-2 : Demandez le programme !


Du 19 au 27 février 2011, dans le cadre du Salon International de l’Agriculture à Paris-Porte de Versailles (Parc des Expositions, Pavillon 7.2), art nOmad se fait Titilleur de papilles en chef au Stand de la Région Limousin.

Pour la deuxième fois, la Région Limousin et le Comité Régional du Tourisme ont invité l’association art nOmad à diffuser ses actions — parfois sous forme de performances — vers petits et grands de toutes nationalités. Valoriser le patrimoine culinaire et imaginaire des Limousins — et par extension de chacun — est l’enjeu principal de cette intervention hors normes. C’est donc au cœur d’un marché fermier qu’un drôle de véhicule colporteur de l’art contemporain (à l’image des camions ambulants de nos campagnes) déploiera au grand public ses ateliers sur mesure, tous les jours de 9h à 19h, lors de la vente privée du mardi 22, de 20h à 22h et jusqu’à 23h le vendredi 25 février. Chacun est incité à mettre la main à la pâte et à s’inscrire à sa façon dans cette œuvre en partage.


Une œuvre participative et collective…
Les habitants du Limousin, Premiers Ambassadeurs de leur Région — qui avaient déjà répondu massivement en 2006 à un appel à participation ayant permis de constituer le fameux cabinet de curiosités Limousines — ont à nouveau été sollicités. Pour cette édition 2011, un appel à contribution a ainsi été lancé dans chaque département de la Région (à Brive, Felletin et Le Dorat), permettant à tout un chacun de nous envoyer une image d’une de ses mises en scène gastronomiques et artistiques (avec des produits du Terroir) qui fera partie d’un diaporama projeté tout au long du Salon. Et le résultat est une fois de plus au-delà de nos espérances ! Nous avons en effet réuni plus d’une centaine d’envois, d’une diversité réjouissante : du découpage (sanglant!) de carcasses de viande, en passant par des producteurs prenant la pose (avec humour) au côté de leurs troupeaux ou dans leurs arbres, des petits plats confectionnés avec amour et simplicité, aux soirées délirantes où les  boudins se transforment en super-héros, les Limousins n’ont cessé de nous surprendre, et toujours avec une générosité débordante !


Des ateliers tout public à croquer...
Nous faisons le pari que le public se laissera emballer en s’essayant à des techniques  diverses et variées. En fonction de l’atelier choisi, on pourra ainsi découper/coller (photocopies, papier et cartons d’emballages), assembler (ustensiles de cuisine et autres objets de récupération), peindre, dessiner, sculpter (des aliments et éléments naturels ou pas)...
Des référents artistiques viendront nourrir les thèmes abordés et enrichir les productions. Pour cela, ouvrages illustrés, extraits de textes et nombreuses images seront mis à disposition des participants. Tous les participants pourront repartir en arborant leur Méga-Toque aux couleurs du Limousin ou leur Tablier de la Frairie des Gros-Ventres… À moins qu’ils ne fabriquent d’exceptionnels Sets-à-tisser… Bref, c’est à nouveau le temps de mettre à l’honneur cet art de faire partager nos savoir-faire et de mélanger avec délicatesse et humour, gastronomie et art contemporain. À nous de faire déguster des préparations hybrides qui sauront mettre en éveil yeux et papilles ; à chacun de concocter sa recette dont lui seul aura le secret !


Des expositions et des installations au goût du jour…
Dans la vitrine du véhicule, il y a… Après avoir fait son marché, la Brigade des MégaChefs mettra à disposition les ingrédients nécessaires à des compositions parfois hautes en couleur. Et toujours dans l’idée de brouiller les pistes et de jouer avec les artifices, certains produits du jour seront mélangés à d’autres éléments beaucoup moins naturels ! Ainsi, à l’image de nos Agriculteurs qui sculptent le paysage rural, nos convives s’essaieront, selon leur inspiration, à l’art du dressage et de la mise en scène, avec des aliments dont certaines saveurs et textures auront pour vocation d’éveiller de précieux souvenirs.


Des moments de performance à en suspendre plus d’un…
Afin de surprendre et d’interpeller le public, tout un panel d’ingrédients et d’ustensiles seront mis chaque jour à disposition. Loin de certaines propositions lisses et réchauffées, nous ferons la part belle à l’humour et à la poésie en offrant aux visiteurs l’occasion unique de découvrir les facéties de notre légendaire Cuistot volant ou d’assister à un Petit Festin Perpétuel sur le toit du Limousin. Étrange paradoxe étant donné la grande fréquentation des lieux, le public pourra assister à une Conférence confidentielle — à hayons fermés — qui se déroulera dans le ventre du véhicule art nOmad le lundi 21 février après-midi.


Une Brigade prête pour le coup de feu…
Composée essentiellement d’artistes plasticiens du Limousin, l’équipe est renforcée pour cet évènement par d’autres artistes et étudiants de l’école des Beaux-arts de l’Ile-de-France et d’Auvergne, et aussi de l’ERBA Besançon, École Régionale des Beaux-arts —partenaire de l’évènement.

Nos MégaChefs sont : Nicolas Savoye, plasticien bidouilleur de poésie mécanique (43) // Émilie Sévère, jeune artiste et étudiante à l’Ecole des Beaux-Arts de Paris (75) // Michel Soudée, artiste plasticien et ancien étudiant de l’Ecole des Beaux Arts de Paris (75) // Lætitia Mangeret, artiste plasticienne et ancienne étudiante de l’ENSA Limoges (87) // Aurélie Verlhac, artiste plasticienne (87) // Julien Cadoret jeune artiste et ancien étudiant de l’ERBA Besançon, École Régionale des Beaux Arts (25) // Sumeng Liu, jeune artiste et étudiant en 4ème année à l’ERBA Besançon, École Régionale des Beaux Arts (25) // avec la contribution de Renaud Pélissier, modeleur-pilote-maquettiste (87) et d’Éloïse Nedellec, graphiste et designer culinaire (58), tous deux anciens étudiants de l’ENSA Limoges // et Clorinde Coranotto, plasticienne entremétologue et directrice d’art nOmad, ancienne étudiante des Ecoles d’Art de Toulon, Strasbourg et de Besançon (87).

Lors de la Conférence confidentielle (ou Colloque performatif) du lundi 21 février, interviendront trois enseignants à l’ERBA Besançon, École Régionale des Beaux-Arts : Valentine Verhaeghe (chorégraphe et performeuse), Michel Collet (performeur) et Max Perroz (dessinateur de bandes dessinées) ainsi que Laurent Devèze (philosophe et directeur de l’ERBA Besançon, École Régionale des Beaux-Arts).

« Cette intervention intitulée Les bucoliques, portera sur la création dans les espaces intermédiaires, ruraux ou urbains, expériences radicales, inclusives, contextuelles et permettra d'ouvrir le débat sur l'art en action et ses enjeux, entre champ et hors-champ, dans le territoire. » (Michel Collet)

Le fond des choses où l’art de marier les paradoxes...
bon & mauvais goût // authentique & pastiche // espace privé & espace public // caché & révélé // fond & forme // accessible & réservé // amateur & professionnel // grand & petit // superflu & essentiel // utile & inutile // beauté & laideur // rebelle & consensuel // immatériel & tangible // consommation & engagement // spectaculaire & modeste // trop & pas assez // spéculation & action // etc.


Des artistes qui ont nourri nos recherches...
Giovanni Anselmo // Giuseppe Arcimboldo // Kader Attia // Aziz + Cucher // Matthew Barney // Joseph Beuys // Michel Blazy // Alain Bublex // Sophie Calle // Helen Chadwick // Michel Collet // Marinette et Henri Cueco // Michel De Broin // Wim Delvoye // Jimmie Durham // Robert Filliou // Massimo Guerrera // Gilbert & Georges // Michel Giroud // Félix Gonzales-Torres // Subodh Gupta // Fabrice Hyber // Joël Hubaut // Michel Journiac // Christine Lebel // Natacha Lesueur // Paul Mc Carthy // Raoul Marek // Georges Méliés // Vik Muniz // Julien Prévieux // Zeger Reyers // Jason Rhoades // Dorothée Selz // Daniel Spoerri // Gilles Stassart // Jana Sterbak // Jean Tinguely // Ben Vautier // Valentine Verhaeghe // etc.
Cinéastes : Claude Chabrol // Marco Ferreri // Peter Greenaway // Tsui Hark // Agnès Varda // etc.

11.2.11

Tous les envois de nos talentueux Limousins !

La brigade des chefs d’art nOmad tient particulièrement à remercier et à féliciter goulûment tous les participants pour les nombreuses et délicieuses photographies qu'ils lui ont envoyées.




Planche n°1 :  
Série des producteurs de Saint Léonard de Noblat, par Chloé et Adélaïde, les super-filles de l'OTSI : 
1. Jean-Pierre Jandeau, apiculteur gourmand
2. Corinne Tourbier, Flagrant délit de gourmandise
3. Clément Achard, Éleveur à la peau douce (porc et bœuf)
4. Frédéric Clédat, Éleveur attentionné
5. Loïc Cadet, Éleveur–entraîneur
6. Émile Redon, Saltimbanque des campagnes
7. Pascal Babaudou, Producteur acrobate (pommes et dérivés)
8. Jean-Luc Monteil, Producteur malicieux (porc et boeuf)/ Bernard Poulidor, Boucher complice 

9. Rémi Ribière, Producteur pédagogue (bœuf), Tina Gardienne de génisses
10. Jean-Louis Gouissem, Pâtissier samouraï
11. Guy Touzet, Producteur-coiffeur (mouton et bœuf)
12. Jean-Michel Moreau, Éleveur qui murmurait...
13. Annick et Robert Maury, Discorde à la ruche
14. Georges Beauffeny, Restaurateur amoureux
15. Aurélien et Iris Boudet, éleveurs de père en fille
16. Béatrice Parent et Vincent Coignac, Les délices de l’amour
17. Frédéric Martel, Producteur impliqué (lait)
18. Patrick Bataille, À la recherche de la Toison d’Or
19. Florence Péchoux, Et les moutons seront bien gardés
20. Yannick Poutaraud, Éleveur tranquille
21. Valérie et Stéphane Colignon, Pâtissiers... rugbymen!
22. Roland Van Rooij, Producteur au bois dormant (pommes et dérivés)

Planche n°2 :  
Par le bouillonnant collectif Laure Desages/Delphine Barry/Yann Karaquillo/Julien Michel :
44. Banane foncée
45. Boucolat
46. Boudin bijou
47. Cocktail
48. Collier
49.
Le monstre
50. Portrait du héros
51. Profil du monstre
52. Séchage
53. Super Boudin
54. Tableau
55.
Tombé du ciel
56. Un ver
57. Vo 

Planche n°3 :
23/24/25. De Corinne Bouissou, productrice de safran à Séreilhac (Haute-Vienne)
26/27/28. De Bernard Berthaux, des « mets délicieux » préparés par sa femme Marie-Rose, tient-il à préciser : Pain de poisson assorti de crevettes et accompagnés de la pâture du jardin; en haut, salade de choux rouge avec des pommes Granat et des raisins / Coq au vin accompagné de pommes de terre vapeur / Lapin aux pruneaux accompagnés de pommes de terre vapeur.
De 29 à 32 : De Ludovic Combe de l’Association Pays'Sage de Flayat (Creuse)
Illustrations du livret de recettes Aux Saveurs de Millevaches édité en partenariat avec le Parc Naturel Régional de Millevaches.
De 33 à 38 : De Muriel Villejoubert, de l’Association Pays'Sage de Flayat (Creuse)
Ces photographies ont été prises lors des soirées « culturelles et gourmandes » des Bistrots d'Hiver et Saveurs d'Automne, organisées par l’Association.
39. De Virginie Belloy, Roulé automnal (biscuit garni de confiture de châtaignes maison chocolat tiède et quelques grains de pollen de châtaignier).
De 40 à 43. De Anne Courgnaud.
58. De Claude Jusiak, Gaufres et confiture.
59. De Philippe Manteau - Photographie © Philippe Manteau
De 60 à 62. De Nadine Kergosien.

Planche n°4 :
63. De Martine Suchaud Romain, De la laine au gigot ou de la brebis à l'agneau
« Les écheveaux de laine de pays proviennent de la Filature Terrade à Felletin, et le gigot d'agneau Limousin de l'élevage Couturier Hubert et Catherine à Gioux, les haricots du potager. »
64. De Pierre Caunet, Las gogas de La Noalha, fabrication des boudins pendant l'hiver 2010.
La photographie nous a été envoyée par Jean-Marie Caunet, le père de Pierre Caunet.

De 65 à 82. De Michel Ensergueix, directeur du Blason Prestige.
83/84. De Laurie Pailler, qu’avons-nous au menu aujourd’hui ?  
85/86. De Clorinde Coranotto.

24.1.11

art nOmad sera au prochain au Salon International de l'Agriculture

(à Paris du 19 au 27 février prochains) et vous propose d'ores et déjà de mettre la main à la pâte !


Trois conférences de presse sur le terrain et dans le vif du sujet…

Après avoir mis le feu le mercredi 19 janvier (dans une gamelle !) avec la complicité d’une trentaine de Lycéens du Dorat en Haute-Vienne et de leur enseignante Sophie Dumontier, monté une opération escargots le vendredi 21 sur le Marché de Felletin en Creuse avec Paul Clément, producteur d’escargots et organisé un défilé de Toq Models en direct du Marché de Brive en Corrèze, les plasticiens d’art nOmad remercient toutes les personnes curieuses qui ont mis la main à la pâte, ainsi que les journalistes grâce auxquels un appel à participation aux Habitants du Limousin a été lancé (en vue d'une exposition au prochain Salon International de l'Agriculture à Paris).



Demandez le programme

et suivez toutes nos sorties de ce début d'année grâce au Guide art contemporain en Limousin #24 !


art nOmad fait peau neuve

Après avoir changé de logo, nous vous invitons à jeter un œil aux nouveaux textes que vous retrouverez bientôt sur le site www.artnomad.fr (actuellement en cours de reconstruction). N'hésitez pas à nous faire part de vos remarques !

art nOmad c’est quoi ?
Ou comment en brouillant les pistes, on peut être tour à tour considéré comme une grosse boîte à outils, un régénérateur de lien social, un genre d’agence de communication, un pompeur invétéré de subventions, une espèce de structure para-pédagogique ou encore comme un organe de propagande ! Quoi qu’il en soit, pour les gens de sa tribu, art nOmad est tout simplement un parti pris, une attitude, une façon d’exister. Plus précisément, c’est une association de plasticiens née en 1999 à Arnac-la-Poste ayant pour mission principale la diffusion de l’art contemporain par le biais d’ateliers de pratiques artistiques et d’expositions embarquées à bord d’un véhicule un peu particulier. En effet, en 2005, au regard des caractéristiques du territoire — forte ruralité et éclatement des initiatives sur un large rayon géographique — l’Association invente un outil d’expression et de transmission fait sur mesure : le Véhicule art nOmad. Conçu comme une scène qui s'ouvre sur le public, ce drôle de zèbre « colporteur de l'art contemporain » sillonne larges routes et étroits chemins en transportant à son bord des œuvres d'artistes et d'étudiants, de la documentation spécifique ainsi que tout le matériel d'outillage nécessaire pour la pratique des arts plastiques. Adopté par petits et grands, qu’il prenne la pause sur les places de villages, qu’il se pavane dans un grand Salon parisien ou qu’il se déploie au son d’un festival, il tient toujours la route grâce aux désirs qu’il suscite, dans le but de construire avec ses publics de « joyeux bazars de l’impossible » au cœur de l’espace public ou privé.

art nOmad c’est pour qui ?
Ou comment s’adresser à tout un chacun, qu’il soit petit en taille ou grand en âge, amateur éclairé ou érudit hors pair, pur réfractaire ou défendeur invétéré, agriculteur de chez nous ou avocat au Parquet, de passage par hasard lors d’un festival ou un brin coincé dans sa structure, qu’il soit seul ou en groupe, à la ville ou à la campagne, qu’il soit libre ou qu’il soit obligé, qu’il soit dans la norme ou carrément différent, qu’il arpente le bitume ou qu’il ait ses mains dedans, qu’il soit « pour » ou qu’il soit « contre »… Il existe presque toujours un terrain de rencontre, un instant privilégié pendant lequel la bascule se produit pour que la magie opère…
Alors que vous soyez père ou mère de famille, maître d’école ou enseignant d’un lycée agricole, organisateur d’un festival ou commissaire d’exposition, conseiller pédagogique ou éducateur spécialisé, chef d’entreprise ou directeur artistique, bénévole d’une association ou directeur de théâtre, artiste ou non artiste, en baskets ou en cravate, ou tout simplement si vous êtes un illustre inconnu qui a juste envie de nous rencontrer, que vous soyez tout proche ou très-très-loin-tout-là-bas… art nOmad étudiera sérieusement toutes vos propositions, cas par cas. 

art nOmad ça sert à quoi ? 
Ou comment aider à provoquer un déclic, à s’ouvrir à d’autres champs de recherche, à donner envie, à faire circuler les idées, les techniques et les savoir-faire, à rencontrer des œuvres, à les décortiquer et à les absorber, à construire avec ou sans, à se positionner, à donner la part belle à l’intuition, à bannir les recettes, à apprendre à doser et à s’autoriser, à vivre des expériences ultra-privées ou à les partager, à transmettre des valeurs et aussi s’apercevoir qu’à partir de tous petits riens, on peut parfois échafauder de grandes choses…
Outre sa dimension artistique, art nOmad s’étend à d’autres domaines à vocation pédagogique, éducative, sociale ou/et environnementale. Cette association propose des espaces interactifs à vivre dans lesquels les « regardeurs » deviennent des « acteurs ». Ainsi chacun peut tout aussi bien investir le plus petit espace d’exposition et de recherche du Territoire (dans le ventre du véhicule Art nOmad) ainsi que le plus grand (autour du véhicule). Envisageant l'art comme lien social, l’association génère sans cesse des rencontres entre générations et milieux sociologiques différents. Prenant le plus souvent en compte les données environnementales, le dispositif privilégie les actions éco citoyennes, et met à disposition matériaux et outils nécessaires au bon déroulement des ateliers. Cela permet ainsi à chacun de se découvrir autrement tout en appréhendant — à sa façon — le champ de l'art contemporain. 

Événementiels et performances 
Ou comment s’inviter dans le salon d’un particulier, pousser les meubles afin d’installer le matériel de projection nécessaire pour savourer — un verre à la main — une œuvre vidéo de la Collection du FRAC Limousin (cf. Les petites veillées vidéo à la maison) ; déployer son stand entre un pépiniériste et un vendeur de sous-vêtements lors d’une foire agricole (cf. La foire du 1er Mai au Grands-Chézeaux) ; investir le cœur d’une petite Commune rurale avec l’aide des Habitants à partir d’une thématique donnée (cf. Les Journées du Parfait Petit nOmad). À ces manifestations de notre cru, s’ajoutent d’autres actions commanditées par d’autres structures. Nous avons donc eu le plaisir de construire des installations éphémères sur le parvis d’une cathédrale en faisant raisonner nos ateliers au son du Festival des Nuits de Nacre à Tulle ou de transformer grâce à une ribambelle de pièces ultralégères les couloirs du Théâtre du Cloître — scène nationale — à Bellac , et bientôt de représenter la Région Limousin en valorisant le petit patrimoine culinaire et imaginaire de ses Habitants dans le cadre du Salon International de l’Agriculture à Paris.
Bref, de différentes envergures, ces actions de proximité restent à échelle humaine et nous amènent à considérer la communication comme un acte de création. Pour ce faire, notre équipe se compose de plasticiens, de designers, de graphistes et d’une directrice artistique — Clorinde Coranotto, plasticienne entremétologue. Celle-ci fait appel à d’autres professionnels et/ou à des étudiants d’écoles d’art en fonction du projet à mettre en œuvre. Ainsi, l’équipe — à dimensions variables — s’adapte en fonction de chaque demande et provoque des rencontres privilégiées auxquelles sont le plus souvent associés les Hôtes de ces lieux. Nous envisageons ces évènementiels comme des moments de performance collective pouvant aussi bien se dérouler de jour comme de nuit, à l’intérieur ou à l’extérieur, en campagne ou à la ville, maintenant ou plus tard…  

Actions de formations  
Ou comment donner le libre choix de son déplacement sur ces espaces subtiles, se situer à l’endroit ou à l’envers, bâtir ses idées, surfiler ses intentions, mettre en dessein ses motifs, ne pas perdre le fil, couper court à tout stéréotype, ourler de toutes ses forces, faire la navette entre différents ports d’attaches, jouer et déjouer de la fibre, oser broder pour la beauté du geste, raccommoder ses manques par de nouvelles combinaisons, s’imprégner d’impressions, faire le point, négocier les lacets féroces, affirmer sa démarche, se montrer indémaillable et être prêt à démonter le tout pour rebâtir autrement…
C’est à la demande de certaines structures publiques ou privées que nous construisons nos formations sur mesure. Après avoir convenu d’un plan d’action avec ces dernières, ces moments de pratiques permettent à chacun de gagner confiance et d’explorer des techniques et des démarches inhabituelles. Il s’agit — à chaque aventure — d’aider chaque personne à inventer ses propres outils et à trouver des prolongements possibles. Ces actions s’adressent aussi bien à des professionnels (enseignants, éducateurs, animateurs de jeunesse, responsables de structures culturelles…) qu’au grand public. Elles peuvent se dérouler au siège de l’association ou sur le lieu de votre choix. Ont déjà été abordées certaines problématiques comme : l’art postal, les carnets de voyage, les « Malises » et autres outils de transmission, textile et compagnie, la ferme comme espace d’expérimentations artistiques, la question de l’aménagement d’un lieu d’accueil et de loisirs…

Outils de diffusion et d’expression
Ou comment transformer l’intérieur du véhicule art nOmad en espaces d’exposition différents les uns des autres, et devenir ainsi un lieu mobile de résidences d’artistes. Pour la petite histoire, il y a eu de nombreuses expositions dont: le fameux cabinet de curiosités Limousines (comptant plus de 400 objets pesant moins de 1kg envoyés par des Habitants du Limousin), une cartonothèque véritable, une sélection des outils d’art nOmad. Certains ont pu aussi observer — une lampe à la main — la collection unique de papillons ratés d’art nOmad, tandis que d’autres seront assez chanceux en prenant place dans le ventre du Véhicule aménagé en salle de projection vidéo... ou pour assister à une conférence confidentielle — à hayons fermés. Même que, pendant 9 jours, se déroulera sous les yeux de milliers de visiteurs, un Petit Festin Perpétuel sur le toit du Limousin… Enfin, on peut ajouter que ce véhicule hors pair n’hésite pas à surprendre en cachant sa belle zébrure pour certaines occasions… 
Rappelant le principe des poupées presque russes, les outils d’expression et de transmission — engendrés les uns par les autres — sont divers et variés : du petit rouleau anti-trou-de-mémoire aux livres-Objets en ballade, en passant par nos sacrées malises (malle+valise), il existe aussi la grande baguenaude et le très convivial mur-accordéon, sans oublier la surprenante famille des BoitaMiam, BoitaBeurk et BoitaSigne… l’équipe peut décider aussi de créer des annexes de circonstances — ce qui a été le cas pour la Caravan’agratter et la Caravan’apeindre. Quoi qu’il en soit tout est manipulable, modulable et reste le plus souvent accessible.

Pour terminer, afin de consigner et de faire circuler tout le travail que nous menons depuis plus de 10 ans, une édition de cartes postales et de livres (en coédition) sont en train de prendre corps... avec le souhait d’emprunter d’autres formes afin que la transmission opère, encore et encore…